Who is Theiram

Beautiful Disaster & co


Année 2014, gare de Lyon Perrache, point Relay. C’était un peu le rendez-vous hebdomadaire pour moi. Je passe dans le rayon littérature et je regarde la couverture de ce livre. Un papillon dans un bocal. Je le regarde puis je continue mon chemin. Ça a été comme ça pendant des semaines. Je passais devant je le prenais, lisais le résumé et le reposais. Puis un jour je l’ai acheté. J’ai commencé à lire et je n’ai pas pu m’arrêter. A la suite de quoi j’ai acheté tous les tomes disponibles et attendu la sorti des suivants.

Aujourd’hui j’ai lu Beautiful Disaster six fois. Je ne suis pourtant pas du genre à relire des livres encore et encore. Uniquement quand ils me marquent. Et c’est le cas. C’est le livre que j’ai le plus lu. Et je pourrais encore le relire sans problème parce qu’il me plait toujours autant .Il existe un choix monumental de roman aujourd’hui. Et ça ne va pas aller en diminuant c’est certain. Mais celui-ci est toujours unique pour moi. Alors je vous le présente 

Abby, étudiante de première année, rencontre un autre étudiant Travis. Les deux commencent à nouer une complicité jusqu’à ce qu’ils fassent un pari. S’il perd, il arrête le sexe pendant un mois. Si elle perd, elle emménage chez lui pendant un mois…

Je ne dirais rien de plus. Si vous voulez connaître la suite vous allez devoir lire ce roman.

Contrairement aux autres sagas que j’ai lues, le tome 1 est mon préféré. J’aime le caractère unique de chaque personnage. C’est facile à lire, bourré d’humour et d’amour cela va de soi.

Alors allez-y, foncez ! Vous ne serez pas déçu 

Concernant le reste de la saga, je trouve que l’on reste constant SAUF pour le dernier tome. NE LE LISEZ PAS ! Il gâche tout et c’est horrible ! Parce que c’est une belle saga avec des personnages uniques, qui ont des caractères bien distinct les uns des autres et ce fichu dernier tome il vient salir la beauté de toutes ses histoires. Alors je reste vraiment sur ma faim.  

Donc petit conseil : lisez les mais zapper le dernier


0


Commentaires